Lettres du front macédonien (3)

Publié le 31 Août 2014

Athènes - le théâtre de Bacchus

Athènes - le théâtre de Bacchus

5 juin 1916

Chère Frangine,

 

Nous venons de changer d'emplacement pour venir prendre place dans un petit valonnement qui nous met un peu à l'abri. Grâce au courant d'air nous avons un peu moins chaud mais par contre les mouches sont innombrables.

A part cela tout va bien. Calme en général. J'espère que cette carte vous fera plaisir. Si vous en collectionnez dites-le moi je me ferai un plaisir de vous procurer des vues de la Grèce antique. 

A bientôt une longue lettre et je charge la présente de sincères amitiés pour ma frangine. 

 

Votre tout dévoué,                                     

Hermann                                            

Nous venons d'apprendre la victoire navale anglaise qui a produit ici un vif plaisir. Espérons que c'est le commencement de la fin, comme dit l'autre .         

 

 

 

la flotte britannique navigant en parallèle
la flotte britannique navigant en parallèle

La victoire anglaise dont Hermann parle est la Bataille de Jutland qui débuta le 31 mai 1916 et prit fin le lendemain matin par la fuite des navires allemands face à la flotte anglaise.

Lettres du front macédonien (3)

Ratech, 10 juin 1916   

Chère frangine, 

 

Voilà quelques jours que le courrier fait défaut ou du moins se trouve très réduit. Je sais que le grand frère n'est pas oublié mais j'ai hâte de voir venir la voiture du vaguemestre toute débordante de sacs et avoir le plaisir de vous lire. En attendant cela je vous trace ces quelques lignes pour tromper ce retard postal qui commence à nous fatiguer tous.

On est si heureux de pouvoir aider au triage et, surtout pour le plaisir de chercher ses lettres plutôt que celles des autres. Enfin j'espère que demain il y aura du bon, le vaguemestre nous a donné à espérer.

Quelle chaleur sur ces petites crêtes ! Il faudrait voir nos mines. On est tous mous et flasques comme des méduses et pour comble de bonheur, les mouches s'acharnent à nous tracasser continuellement. Heureusement qu'une grande nouvelle russe vient me tirer de ma nonchalance et me donner un peu d'énergie. Trois armées autrichiennes seraient en déroute. C'est merveilleux et laissez-moi dire comme un poilu tout à l'heure : c'est le commencement de la fin. Ici c'est toujours assez calme, les obus ne sont pas trop gênants et se tiennent à distance. 

Je vous quitte chère frangine dans l'espoir de vous lire bientôt.

 

Hermann                             

 

Excusez le crayon, dans l'effet d'exaltation de la victoire russe j'ai versé mon encrier.        

 

La "nouvelle russe" est l'offensive russe du Général Broussilov contre les armées allemandes et austro-hongroises. Cette offensive débute le 4 juin 1916 et se poursuit jusqu'en septembre de la même année.

A bientôt pour une prochaine lettre un peu plus longue cette fois.

Bises

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Lettres du front

Repost 0
Commenter cet article

Lilou pour L 31/08/2014 13:37

J'adore tes cours d'histoire !!! Si le programme scolaire été aussi vivant, les leçons seraient un pur bonheur ;) xoxo

Minie276 31/08/2014 10:45

Emouvant....

CosIadoru 31/08/2014 08:18

Toujours aussi émouvant.Bises:)