Publié le 25 Septembre 2014

Constantinople - La grande muraille terrestre de Byzance

Constantinople - La grande muraille terrestre de Byzance

26 avril 1917 à Kapistitza     

 

Bien chère franginette,

 

Quelle éternité  que je n'ai plus de vos bonnes nouvelles, que devenez-vous enfin ? aurais-je le bonheur un de ces jours de vous lire ? Quant à moi chère soeurette j'ai eu trop de tracas ces derniers temps qu'il m'était tout à fait impossible de prendre la plume, je ne parle pas du cafard monstre qui m'a rongé durant ces derniers évènements. Vous ne savez surment pas que j'ai quitté le 176ème ; grâce à Dieu j'en suis détaché depuis une vingtaine de jours et croyez que ce n'est pas avec regret. 

D'abord j'y ai beaucoup gagné et ensuite le nouveau colonel que nous avions bouleversait tout et n'a pas manqué d'en faire autant à mon égard et prétextant une raison banale avait trouvé moyen de me réexpédier dans mon ancienne compagnie.

Heureusement j'avais pris mes dispositions et mes chers camarades d'autrefois ne purent m'avoir auprès d'eux que vingt quatre heures au bout desquelles je partis pour être attaché auprès d'un capitaine commandant une zône neutre en macédoine. Un charmant officier qui a toujours été très gentil pour moi jusqu'à ce jour et avec lequel je serais très heureux , je crois. Vous connaissez peut-être la famille qui habite Saint Jean d'Angély. C'est Monsieur le Capitaine Ruzé.

Enfin chére franginette me voilà à mon nouveau poste et très heureux pour l'instant, j'espère que ça durera et que dorénavant on sera un peu plus assidu et fidèle à sa grande soeur. Qui sait à quoi vous avez du penser de mon silence, pas à un oubli certes car je ne pourrais oublier celle qui était venue me porter courage et consolation dans les tristes petits passages de la vie militaire en campagne. 

Soyez donc certaine que la pensée de votre frérot ne vous quitte jamais et sera très heureux d'avoir souvent, bien souvent des nouvelles de sa soeurette qu'il quitte pour aujourd'hui avec ses plus affectueuses pensées. 

 

Hermann

Intérieurs macédoniens

Intérieurs macédoniens

Constantinople - Sainte Sophie

Constantinople - Sainte Sophie

Kapistica 2 mai 1917            

 

Bien chère franginette,

 

Quelques mots pour vous dire que le frérot, l'enfant prodigue, pense bien à vous et vous remercie infiniment pour le colis.

Votre silence me coûte beaucoup, j'espère avoir de vos nouvelles, comptez sur moi pour avoir souvent des miennes.

Vite une longue lettre et les meilleures pensées de celui qui est votre tout dévoué 

 

Hermann

Hermann et Gabrielle : Lettres du front macédonien (9)

5  Juillet 1917    

 

Bien chère frangine,

 

Je viens de recevoir votre carte datée du 13 juin et constate avec plaisir que vous ne m'avez pas complètement oublié. 

Je comprends très bien que l'inventaire doit vous préoccuper et vous êtes excusée. Puisque nous en sommes aux excuses, je vous ferais également les miennes. Mon nouveau poste ne me laisse guère de loisirs et si je prends aujourd'hui la plume c'est un petit moment de répit qui ne m'est pas souvent accordé. 

Enfin quelques mots de temps à autre en attendant que le boulot s'apaise un peu. 

Amitiés toujours sincères de votre dévoué

 

Hermann 

Hermann et Gabrielle : Lettres du front macédonien (9)

Voilà, la correspondance s'arrête là.........

Il me semble me rappeler qu'Hermann était rentré sain et sauf à la fin de la guerre. Je ne pense pas qu'ils se soient rencontré, Gabrielle ayant épousé Jean.

J'aime à penser qu'Hermann a pu exercer sa passion, la peinture, et qu'il est devenu un peintre connu et reconnu .............. qui sait ? Peut-être est-il devenu ce peintre qui a notamment fait la couverture de ce livre "L'Alsace" (Helene MEGRET) , et peint ces toiles ?? (ci-dessous)

Hermann et Gabrielle : Lettres du front macédonien (9)Hermann et Gabrielle : Lettres du front macédonien (9)

Je n'ai malheureusement pas trouvé plus de renseignements sur ce peintre (Hermann Edouard WAGNER) sinon qu'il a vécu de 1894 à 1963.

A bientôt , bises

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Lettres du front

Repost 0

Publié le 23 Septembre 2014

Anniblog - résultats du jeu

La semaine dernière a été un peu dure, du coup j'en avais un peu oublié le petit jeu proposé pour le 1er anniversaire de mon blog!!

Alors voici les trois gagantes par ordre de tirage au sort :

Héloïse du blog "Histoire d'un fil" a donc gagné un collier homemade

Virginie du blog "Canel et autres délices" le lot de jolies cartes

et Nath du blog "C'est qui qui coud" le petit porte-clefs "âne en culotte"

Je vais préparer les envois pour Virginie et Nath , et je me mets au boulot dès que j'aurais eu des nouvelles d'Héloïse pour la couleur de son collier.

Anniblog - résultats du jeu Anniblog - résultats du jeu Anniblog - résultats du jeu

Je remercie toutes celles qui ont participé à ce petit jeu, ainsi que tous ceux et celles qui suivent mon blog car encore une fois s'il continue à exister c'est grâce à vous !

J'en profite également pour vous dire que je n'ai pas oublié "la ronde de l'amitié" et que je suis en train de préparer un envoi !

Si vous souhaitez y participer c'est ici, il n'est pas trop tard ..............

Et puis je vous montre une photo prise dans ma chambre. Mais quelle est cette chose sombre sur la jolie fleur imprimée de la housse de couette ??

Anniblog - résultats du jeu
Anniblog - résultats du jeu

Voyons voir de plus près .................

Mais oui comme vous le voyez c'est un chat trèèèèèèèèèèès malheureux !!! Vanille en l'occurence ! Lol

Qu'en pensez-vous ? dois-je avertir la SPA ???? mdr

A bientôt, bises

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #jeu, #Chat

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2014

Une pochette minimaliste pour le soir !

Fin juillet Nelly du blog Cosiadoru nous lançait un défi :

Se coudre un pochette minimaliste pour la rentrée:)

Que ce soit pour un mariage, une cérémonie, une fête d'anniversaire, la pochette donne tout de suite une touche d'élégance à la tenue.

N'oubliez surtout pas!!!

Le but est de se faire plaisir!!!

Une pochette minimaliste pour le soir !

Alors me voici à me demander ce que je pourrais bien me faire comme pochette !

En tissu ? en simili cuir ? petite ? grande ? Pffffffffff , pas facile de se décider ! Et puis il y a quelques jours en faisant l'achat du magazine "La maison Victor" mon regard a été attiré par un magazine de patchwork "Sabrina patchwork - Sacs tendance". Aussitôt vu, aussitôt mis dans le panier ! Et je ne le regrette pas car c'est dedans que j'ai trouvé l'inspiration pour ce défi.

Alors sans plus attendre je vous présente ma réalisation :

Une pochette minimaliste pour le soir

Une pochette minimaliste pour le soir

A part le mousqueton tous les matériaux sont de mon "stock recyclage" ! On ne se refait pas ! Lol

Ma pochette a quelques petits défauts dont un que l'on voit bien sur la photo : une des coutures sur le simili cuir n'est pas très "harmonieuse" mais malgré cela je l'aime ma petite pochette !!

Voici quelques autres photos :

le dos de la pochette. J'ai mis une bande pour faire une petite fantaisie car elle n'était pas prévue sur le modèle d'origine

le dos de la pochette. J'ai mis une bande pour faire une petite fantaisie car elle n'était pas prévue sur le modèle d'origine

L'intérieur est doublé avec des chutes de lin noir.

L'intérieur est doublé avec des chutes de lin noir.

Les détails d'un peu plus près ..............

Les détails d'un peu plus près ..............

Au niveau du patron j'ai modifié un peu les dimensions et j'ai fait à ma façon car je n'ai pas trouvé leurs explications très claires !!

Le simili utilisé était un peu épais ce qui ne m'a pas facilité le travail, et si je devais refaire le modèle je ne ferais pas le rabat attenant au dos car sur des "petits" modèles c'est un peu délicat. Mais bon je m'en suis sortie pas trop mal et j'ai une jolie pochette pour sortir !!

Et vous vous en pensez quoi de ma pochette ? Assez minimaliste à votre goût ?

Et surtout n'oubliez pas d'aller voir le défilé ici , je suis sûre qu'il va y avoir plein de jolies choses à voir !

Bises, à bientôt

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Côté couture, #Défi, #Sacs

Repost 1

Publié le 18 Septembre 2014

Tendances Couture Automne 2014

Le dernier numéro de "Tendances couture" est sorti il y a quelques jours et on y trouve quelques modèles sympas.

Alors évidemment je n'ai pas pu résister à la tentation .................. Lol

Tendances Couture Automne 2014

Une petite veste à basque et manches 3/4.

Tendances Couture Automne 2014

Un modèle de tunique sympa en jersey à décliner aussi en robe , dès que je serais au top pour la couture du jersey !!! Lol

Tendances Couture Automne 2014

Le modèle de couverture qui peut être sympa à une longueur normale , et les déclinaisons proposées sont pas mal et très féminines.

Tendances Couture Automne 2014

Eux aussi ont prévu une veste style Perfecto , mais sincèrement je préfère celui de "La Maison Victor"

Tendances Couture Automne 2014

Pour les frileuses , plusieurs modèles d'écharpes.............

Tendances Couture Automne 2014

Et nouveauté une petite séance de relooking !

Et vous ces modèles vous donnent envie de feuilleter le magazine ?

Bises, à bientôt

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Livres

Repost 0

Publié le 16 Septembre 2014

Paysans et Pope macédoniens - Septembre 1916

Paysans et Pope macédoniens - Septembre 1916

18 novembre 1916    

 

Chère soeurette,

 

Je viens de recevoir une de vos lettres dans laquelle vous me faites un petit reproche au sujet de ma correspondance un peu délaissée. Vous avez raison, à cette époque là mes occupations journalières m'empêchaient d'être plus souvent à vous. Heureusement il n'en est plus ainsi aujourd'hui car la population civile a été évacuée et cela me rend plus libre. Pardonnez-moi alors et dorénavant vous aurez plus de nouvelles. 

J'ai quelque chose d'intéressant à vous annoncer : j'ai reçu une lettre-carte de Constantinople. Il est vrai qu'elle a parcouru un long chemin mais elle est arrivée quand même. Tout le monde se porte bien et n'est nullement dérangé par les turcs. 

C'est maman qui m'écrit, vous pensez si j'ai été heureux. Aussi j'ai vite répondu et espère avoir maintenant une lettre de temps à autre. 

Je vous quitte chère frangine et espère que ma carte vous trouvera en bonne santé et habituée dans vos nouvelles occupations. 

Recevez de votre frérot tout dévoué ses plus sincères amitiés. 

 

Hermann
 

Aveugle mendiant

Aveugle mendiant

7 janvier 1917    

 

Chère petite franginette, 

 

Je suis vraiment confus d'avoir tant tardé à vous écrire mais croyez-le j'ai un travail monstre en ce moment. Je ne vous oublie pas malgré cela et c'est plus d'une fois que l'intention me venait de vous tracer quelques mots mais un ennui quelconque venait m'en empêcher. 

Pendant quelques temps encore n'aurez-vous que quelques mots à la hâte de votre frangin mais ayez l'assurance que sa pensée vous suit et qu'il est toujours votre frérot tout dévoué. 

 

Hermann

(Ne m'oubliez pas quand même, je n'ai d'ailleurs pas besoin de vous le rappeler)

Constantinople - Stamboul* et le nouveau pont

Constantinople - Stamboul* et le nouveau pont

En campagne  2  mars 1917   

 

Bien chère frangine,

 

Mille fois pardon et toutes mes excuses pour avoir ainsi délaissé ma soeurette. Je suis vraiment un sauvage, évidemment je suis débordé de boulot mais j'aurais quand même pu malgré cela vous écrire depuis le temps deux ou trois fois. 

Vous voyez que je suis franc et reconnais mon tort mais à l'avenir cela changera. Dans votre dernière lettre datée du 9 février vous croyez m'avoir froissé par vos petits envois. Détrompez vous, je vous comprends très bien mais n'est-ce pas juste de vous en remercier . Grande soeur comme vous en avez eu l'intention de l'être, vous y réussissez très bien et ayez l'assurance que celui qui vous écrit et pense à vous quand même le reconnaîtra toujours et redeviendra le frérot bon et assidu d'autrefois. 

 

Hermann

*Jusqu'en 1930, l'agglomération s'appelait officiellement « Constantinople », et « Stamboul » ne désignait que la Vieille Ville (la péninsule historique). Ce nom fut étendu à toute la ville sous la forme moderne « Istanbul » à la suite de la réforme de la langue et de l'écriture turque par Atatürk en 1928.

A bientôt , bises

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Lettres du front

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2014

Aujourd'hui c'est jour de défilé ! Héhé ! Eh oui, le grand jour est arrivé !

Et je vous remercie de m'avoir suivie dans ce petit défi "être la plus belle pour la rentrée" que j'avais lancé il y a bientôt deux mois!

Donc il s'agissait de se faire quelque chose qui soit joli afin d'être la plus belle en cette rentrée qui ressemble plus à un été indien qu'à un début d'automne d'ailleurs . Lol

Et là je dois dire que vous avez fait dans la diversité et que ça me plaît beaucoup ...... Bravo à vous les filles et à votre créativité !

Maintenant place au défilé :

Défilé "être la plus belle pour la rentrée" !

Les jolies boucles d'oreilles de Nelly du blog Cosiadoru

Défilé "être la plus belle pour la rentrée" !

De Sandrine du blog Sable Turquoise un châle qui paraît si doux qu'on a envie de se lover dedans !

Défilé "être la plus belle pour la rentrée" !

Nath du blog C'est qui qui coud fait sa rentrée en beauté avec une midinette

Défilé "être la plus belle pour la rentrée" !

Virginie du blog Canel et autres délices nous fait une jolie rentrée studieuse....

Défilé "être la plus belle pour la rentrée" !

Edith du blog Lilou pour L quant à elle nous fait une rentrée très girly avec Minnie au top du top!

Défilé "être la plus belle pour la rentrée" !

Des accessoires de rentrée très classe pour Héloïse du blog l'Histoire d'un fil

Et puis nous avons quelques retardataires qui j'espère m'enverront une p'tite photo afin que je puisse les rajouter au défilé ..................

Le blog de Mary Tainne

A la croisée des points

Mon univers coloré

Quant à moi, j'ai souvent changé d'avis sur ce que j'allais faire ces dernières semaines ! Au départ j'étais partie pour faire une jupe à bretelles (que je vais faire d'ailleurs!), pour passer ensuite à une jupe modulable (je vous expliquerais plus tard) pour finir avec un pantalon !! mdr

Ben oui, parfois on a des envies, on sait pas d'où elles viennent mais elles sont là et bien présentes !! Et cette envie de pantalon ne me lâchant pas je me suis dit pourquoi pas ? Mais pas question de tenter la braguette , donc il me fallait un pantalon à taille élastique et je suis tombée sur plusieurs réalisations du pantalon Sunny de la Maison Victor (n°Eté) qui m'ont bien plût.

Alors j'ai tenté ............et voilà ce que ça donne :

Défilé "être la plus belle pour la rentrée" !

Oui je sais , cette coupe ne m'amincit pas ; surtout que du coup je me suis rendu compte que je n'avais pas beaucoup de hauts à assortir ! lol

Comme j'avais peur de gâcher un beau tissu, j'ai fait dans un tissu froissé (ça c'est bien, ça se repasse pas!! lol) de couleur bordeaux. Je l'ai coupé en 44 mais pour être vraiment à l'aise je le referais dans une taille supérieure. Sinon j'ai eu beaucoup de plaisir à coudre ce pantalon.

Aucune difficulté particulière, les explications sont claires et bien détaillées. Je dois même admettre que le fait de coudre les milieux devant et dos avant de piquer les côtés des jambes est une bonne méthode.

Ma seule modification a été de remonter le milieu dos de 1,5 cm. Je dis bien seulement le milieu, donc je me suis contentée de tirer un trait pour relier le côté à la nouvelle hauteur du milieu dos. Et je pense que je ferais la même chose pour le milieu devant sur le prochain.

Je le remplis bien, non ? Lol

Je le remplis bien, non ? Lol

Je vous remercie toutes encore une fois pour avoir participé à mon petit défi et fait preuve d'autant de créativité !!

A bientôt,

Bises

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Côté couture, #Défi

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2014

Cultivateurs macédoniens

Cultivateurs macédoniens

En campagne, 16 août 1916     

 

Bien chère soeurette, 

 

En vitesse sans prendre de temps puisqu'il est tard je vous trace ces quelques mots. Je suis un peu fatigué ce soir car j'ai couru cette matinée pour des achats, toujours. Heureusement je suis tombé un jour de marché qui a satisfait tous nos désirs.  Mais c'est dur par ce soleil de plomb.

Que devenez-vous ? Je n'ai toujours pas de vos nouvelles. Encore aujourd'hui pas de courrier. J'espère qu'à la prochaine occasion je serais comblé. Je vous quitte alors soeurette et vous laisse en même temps une bonne pensée de votre frérot tout dévoué. 

 

Hermann

Constantinople - Les Eaux Douces d'Europe (lieu de promenade pour les touristes qui visitent Constantinople au début du XXe siècle)

Constantinople - Les Eaux Douces d'Europe (lieu de promenade pour les touristes qui visitent Constantinople au début du XXe siècle)

22 août 1916         

 

Bien chère frangine, 

 

Quelques mots sur mes genoux car nous allons camper provisoirement. Ce soir nous devons occuper nos nouveaux emplacements. On n'y a pas perdu au change et ça rapplique abondamment ici aussi. 

Enfin patience, peut-être arriverons-nous à bout de tout ce malheur et surtout un moment plus tôt.

A part cela tout va bien en question de santé. Pas de vos nouvelles toujours et pour quelques temps encore malheureusement. 

A l'instant où je vous écris sous une rafale d'obus nous cherche, j'espère qu'elle ne nous trouvera pas. 

Je vous quitte chère frangine en attendant de vos bonnes nouvelles et vous laisse avec une bonne pensée de votre frérot. 

 

Hermann
 

Constantinople - Le grand cimetière de Scutari (cimetière célèbre auquel Théophile Gautier a consacré un chapître dans son livre "Constantinople")

Constantinople - Le grand cimetière de Scutari (cimetière célèbre auquel Théophile Gautier a consacré un chapître dans son livre "Constantinople")

30 août 1916

En campagne

 

Bien chère soeurette,

 

Je viens enfin de recevoir la lettre qui vous apprend notre départ d'il y a quelques temps. Mais depuis que de changements et que d'émotions. Malheureusement nous n'avons pas fini et si ce n'était la censure je vous donnerais quelques renseignements dur la situation très curieuse des derniers temps. 

D'ailleurs les journaux doivent vous informer, tant bien que mal, mais toujours est-il que la Macédoine ne fut jamais plus salade qu'actuellement. Comme je vous le disais donc nous n'avons pas fini de nous appuyer des "trottes". Pour l'instant nous sommes en première ligne, le régiment du moins et nous autres dans un village souvent .................

Grâce à Dieu il n'y a pas de mal jusqu'ici mais il ne faudrait pas trop s'y attarder. Vivement qu'on se débine à cause de cela comme par désir de nouveau.  Que de choses on se conterait chère frangine si l'on était ensemble ! je crois que les heures passeraient bien vite. Mais où sont les beaux jours ? Bien loin hélas. Aussi je me console à l'idée que l'affection de ma soeurette ne faiblira jamais. Ce de quoi je ne doutais guère mais que j'aime à lire quand même dans votre aimable lettre. 

Soyez certaine que la chose est réciproque et en attendant les beaux jours croyez chère frangine à l'amitié la plus sincère de votre frérot tout dévoué. 

 

Hermann

Pas de nouvelles encore de Couprie. Le temps me paraît bien long

Constantinople - Dans la Corne d'or (célèbre estuaire de Constantinople qui se jette dans le Bosphore)

Constantinople - Dans la Corne d'or (célèbre estuaire de Constantinople qui se jette dans le Bosphore)

11 septembre 1916    

 

Bien chère frangine ,

 

J'ai reçu hier votre charmante carte qui m'a fait grand plaisir et regrette que la personne ne soit pas présente pour me dire de vive voix ces doux mots. En retour je ne peux que vous assurer la réciprocité de cette promesse et soyez certaine que votre frérot quoique très occupé pense bien souvent à vous quand même.

Vous m'excuserez chère soeurette si encore aujourd'hui j'emploie la carte car c'est à la hâte que je vous trace ces quelques lignes. Mes journées sont entièrement prises et sans exagération une partie de mes nuits également. Je pense que cela ne durera éternellement et qu'un de ces jours je pourrais vous écrire plus longuement.

Je vous quitte alors chère soeurette avec mes plus sincères amitiés. Votre frérot tout dévoué. 

 

Hermann

Couprie vient d'être évacué pour fatigue. C'est un veinard et lui souhaite un bon et long repos.
 

A bientôt,

Bises

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Lettres du front

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2014

Christelle nous livre une astuce pour tracer les patrons avec marges de couture (quand celles-ci ne sont pas incluses) sur son blog Ici . Vous trouverez aussi plein d'autres astuces sur son blog , dont notamment comment faire un guide-ourlet "maison".

Du coup j'ai fait quelques petites recherches pour trouver d'autres petites astuces qui pourraient nous être utiles et ainsi nous faciliter la vie !

Trucs et astuces pour la couture

Comment amidonner du tissu pour le coudre sur le site de Petit Citron qui nous explique également comment résoudre les problèmes quand on coud avec l'aiguille double Ici.

Trucs et astuces pour la couture

Sur le blog de A pois clair j'ai trouvé un tuto pour apprendre à coudre un biais en jersey sur une encolure ou une emmanchure qui va m'être bien utile !

Faire des pinces à un vêtement par Eolune ou comment adapter les pinces poitrine à sa morphologie chez Viguialca .Et chez Annie Coton un tuto "Ajustement forte poitrine".

Trucs et astuces pour la couture

Pour celles qui aiment faire leur biais elles-même mais n'ont pas envie d'acheter l'appareil pour le faire ou ne trouvent pas la bonne dimension voici un tuto simple et qui doit pouvoir s'adapter aux différentes largeurs de biais ! Ici

Et pour finir une astuce pour les appliqués sur tissu Ici

Bon, il y en a des tas d'autres et je me doute que vous ne m'avez pas attendue pour aller trouver ce dont vous avez besoin sur la toile mais je dois dire que ce petit article m'a permis de trouver des astuces simples et auxquelles je n'aurais pas forcément penser !!

Et vous quelle est l'astuce qui vous a facilité la vie en couture ?

A bientôt, bises

P.S. N'oubliez pas le défi du 15 "la plus belle pour la rentrée" et envoyez-moi vite une p'tite photo de votre réalisation

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Côté couture, #Trucs et astuces

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2014

Un p'tit dessert ?

La pomme, tentation d'Eve.............et Adam a succombé d'ailleurs ! Déjà à l'époque le sexe "fort" était faible ............... mdr

La pomme, ça va être la saison et j'aime beaucoup les desserts faits avec !

Alors je vous propose aujourd'hui de faire une terrine aux pommes. Pour la faire j'ai pioché dans plusieurs recettes, voici le résultat :

Ingrédients :

Environ 1,5 kg de pommes, 100ml de sucre, 2 sachets de sucre vanillé

Pelez les pommes et les mettre dans un plat allant au micro-ondes avec 100ml de sucre.

Mettre au four mocro-ondes 10 mn à 600watts.

Laissez reposer 5mn.

Beurrez un moule à cake ; y mettre les pommes en plusieurs fois et en les saupoudrant de sucre vanillé à chaque fois. Ne pas oubliez d'y mettre le jus rendu par les pommes. Tassez bien et mettre au four pour une heure Th 5/6 suivant la puissance du four car il ne faut pas que les pommes "grillent".

A la sortie du four laissez refroidir avant de mettre au réfrigérateur pour au moins 6h afin que le tout se tienne puis démoulez sur un plat.

Et voici une nouvelle tentation ..........Lol

Un p'tit dessert ?

Alors succomberez-vous à votre tour ?

Avant de vous quitter je vous mets un petit lien pour chercher une photo de vous bébé dans une base de données de 200 000 000 de photos de poupons provenant de 90000 hôpitaux à travers le monde ! Un site super !....http://www.funfou.com/poupons/

A bientôt, bises

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Côté cuisine, #humour

Repost 0

Publié le 9 Septembre 2014

Hermann et Gabrielle : Lettres du front macédonien (6)

Aujourd'hui avant de vous retranscrire certaines cartes d'Hermann, je voulais vous montrer les deux bijoux qu'il avait fait parvenir à Gabrielle.

Les bijoux étaient accompagnés de ce petit mot :

"A sa Gabrielle affectionnée en souvenir d'une sincère amitié,

Son frérot tout dévoué

Hermann

La croix a cela de particulier qu'elle contenait une relique. Elle est entièrement travaillée au burin.

Je n'ai pas pu vous trouver une bague à votre doigt, les femmes ayant ici des doigts monstres. Elles mettent cela au pouce assez souvent. Enfin ce grossier bijou est plutôt à garder comme curiosité"

Pour vous donner une idée de la dimension de la bague , j'en ai mis une des miennes à côté (je fais du 56)
Pour vous donner une idée de la dimension de la bague , j'en ai mis une des miennes à côté (je fais du 56)
Pour vous donner une idée de la dimension de la bague , j'en ai mis une des miennes à côté (je fais du 56)
Pour vous donner une idée de la dimension de la bague , j'en ai mis une des miennes à côté (je fais du 56)
Pour vous donner une idée de la dimension de la bague , j'en ai mis une des miennes à côté (je fais du 56)
Pour vous donner une idée de la dimension de la bague , j'en ai mis une des miennes à côté (je fais du 56)

Pour vous donner une idée de la dimension de la bague , j'en ai mis une des miennes à côté (je fais du 56)

Vue orientale des colonnes de Jupiter - Athènes

Vue orientale des colonnes de Jupiter - Athènes

17 juillet 1916         

 

Bien chère frangine,

 

J'ai reçu hier votre petit colis contenant les livres. Je ne les ai pas encore lus mais  je pense qu'ils m'intéresseront. Il y en a un particulièrement qui a l'air bien. Enfin cela me fera passer un petit moment tout en repassant un peu les passages importants du protestantisme. Mille mercis alors à vos amis et à vous. J'ai encore reçu aujourd'hui une carte. C'est très gentil à vous chère frangine de ne pas oublier votre frérot. 

A propos il est un peu indisposé votre frangin depuis deux jours. L'estomac cloche un peu alors depuis ce matin malgré mon bon appétit, je l'ai soumis à un régime de retraite. C'est à dire la diète. J'espère que d'ici un ou deux jours tout ira bien. A part cela rien de particulier. Toujours le calme. Il fait frais depuis hier. Le temps est au nord ce qui est très agréable, on n'étouffe plus, si ça pouvait durer !

Je vous laisse chère frangine et compte sur vous pour une longue lettre prochainement. Votre frérot tout dévoué. 

 

Hermann

Hermann et Gabrielle : Lettres du front macédonien (6)

4 août 1916           

 

Bien chère frangine,

 

J'ai enfin pu me procurer des cartes de Constantinople et m'empresse de vous en faire parvenir une. Heureusement je suis tombé sur une édition très belle qui vous fera certainement plaisir.

J'ai reçu avant hier votre lettre du 19 et m'excuse de ne vous répondre que par une carte. Je pense que vous me pardonnerez chère frangine car en ce moment je suis très occupé. Ma brigade n'ayant pas d'interprète je dois la servir en même temps que mon régiment. Vous voyez donc que mes journées sont bien remplies , il y a même un peu de surmenage mais je supporte car cela ne durera pas longtemps. Une fois en position tout se calmera. A vrai dire je ne sais pas toujours où nous allons mais toujours est-il que nous descendons vers l'ouest. 

Après deux jours je reprends ma carte chère frangine qui avait été interrompue par mon service. Nous marchons toujours et ne sais où nous allons. La santé est bonne mais la fatigue se fait lourdement sentir. 

A bientôt chère frangine, écrivez-moi souvent. Dès que j'aurais le temps je vous écrirai longuement. 

Votre frangin tout dévoué, 

 

Hermann 

 

 

Hermann et Gabrielle : Lettres du front macédonien (6)

En campagne, 10 août 1916    

 

Chère frangine,

 

Décidément je ne pourrai pas avoir un moment de libre pour vous le consacrer. Comme je vous le disais hier, j'avais l'intention de vous écrire longuement aujourd'hui mais l'homme propose et Dieu dispose, c'est bien vrai. Mes plans sont détruits et je me vois obligé encore de venir vous trouver avec une carte. Ma journée que je prévoyais donc calme se trouve entravée par des courses, c'est pourquoi vous m'excuserez encore. 

J'avais complètement oublié hier de vous dire que je n'avais pas encore reçu de nouvelles de Couprie.  C'est assez long à venir car le pli doit passer par plusieurs mains, j'espère recevoir quelque chose dans une dizaine de jours. Je vous dirais ce dont il en est. Réciproquement j'aime à croire que vos parents se portent bien et vous prierai de leur présenter mes respectueuses salutations.

A bientôt alors chère frangine le plaisir de vous écrire plus longuement et en attendant recevez de votre frérot tout dévoué ses plus sincères amitiés.

 

Hermann

4 août 1916 = offensive serbe dans la région du Lac Prespa en Macédoine

"En campagne" militaire s'entend, bien évidemment. Normalement "en campagne" est un terme du domaine militaire désignant les opérations de guerre.

"Couprie" est le nom de famille de mon arrière grand-père. C'est lui qui avait mis en contact Gabrielle et Hermann ; Gabrielle étant sa belle-soeur.

A bientôt

Bises

Voir les commentaires

Rédigé par Elisabeth

Publié dans #Lettres du front

Repost 0